Ministère de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, chargée de la protection et de la gestion durable des écosystèmes

Sceau de Republique Gabonaise

DISCOURS DE MADAME LE MINISTRE ESTELLE ONDO A L'OCCASION DE LA "JOURNEE PORTES OUVERTES" DU CAPAL, LE 17 DECEMBRE 2016

Logo

-      Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

-      Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement ;

-      Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des missions diplomatiques,

-      Mesdames les Maires des Communes de Libreville et d’Owendo ;

-      Distingués invités,

-      Mesdames et Messieurs,

 

C’est pour moi un honneur de vous recevoir ici, au Centre d’Appui à la Pêche Artisanale de Libreville (CAPAL), à l’occasion de cette journée « portes ouvertes ».

 

Pour rappel, le CAPAL est un don du Gouvernement japonais pour un investissement de 7 milliards de francs CFA. Le centre a été inauguré en septembre 2011 par Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat. Cette structure fait partie d’un programme de construction de centres de pêche initié avec le Japon, lequel programme a débuté en 2002 par la construction du centre de pêche de Port-Gentil et en 2007 par celui de Lambaréné.

Le CAPAL a pour objectifs principaux:

üde mettre à la disposition des opérateurs du secteur pêche des infrastructures modernes et des services adaptés tels que un quai de débarquement, des machines à glace, des ateliers de réparation, des box de stockage, des halls de vente etc. ;

üd’améliorer la qualité des produits de la pêche;

üde concentrer les débarquements pour un meilleur suivi de la production nationale.

 

Monsieur le Premier Ministre, Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

 

Bien qu’ayant connu un fonctionnement plus ou moins normal à ses débuts, les activités au CAPAL ont été très fortement ralenties en 2012 du fait notamment d’un manque d’appropriation par les opérateurs du secteur. Depuis janvier 2016, le Centre est géré par l’Agence Nationale des Pêches et de l’Aquaculture (ANPA) qui a instauré un nouveau modèle de gestion basé sur le pilotage des activités par un Comité de gestion incluant toutes les parties prenantes.

 

Ainsi, un programme de redynamisation du CAPAL a été mis en place avec l’appui de la Coopération Japonaise. Les activités suivantes ont été menées en 2016 :

  • Amélioration des voies d’accès pour une meilleure circulation des personnes et des véhicules ;
  • Augmentation de la capacité de fourniture de glace par la réparation des machines défectueuses;
  • Construction d’une rampe de mise à l’eau et d’un beach pour l’accostage des pirogues;
  • Promotion des débarquements au CAPAL avec l’incitation des mareyeuses à vendre le poisson sur place à des prix accessibles à toutes les couches sociales.

Au terme de la campagne de débarquements au CAPAL, il importe de signaler quelques résultats encourageants à savoir :

  • une augmentation de 36% des débarquements ;
  • une augmentation de 46% des produits,
  • 39 commerçantes sur 18 prévues ont occupé l’espace de vente.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

En dépit des efforts entrepris pour améliorer l’offre des produits de la pêche au CAPAL, il n’en demeure pas moins que des difficultés subsistent.

En effet, depuis que les pêcheurs débarquent régulièrement leurs produits au CAPAL, ils subissent des contrôles multiples le long du trajet, des différents sites de pêche au point de débarquement, voire à l’intérieur des franchises du Centre.

Je saisis l’opportunité qui m’est offerte pour lancer un appel à toutes les administrations concernées par les activités de pêche afin que tous ensemble, nous parvenions à une harmonisation des interventions. Dans cette optique, je propose qu’une réflexion soit menée dans le cadre du Conseil National de la Mer.

Ceci permettra de lutter efficacement contre la parafiscalité qui a une incidence directe sur le prix du poisson.

En effet, le Gouvernement poursuit ses efforts en matière de lutte contre la vie chère à travers notamment la   diminution des prix des denrées alimentaires en général et plus particulièrement la baisse du prix du poisson.

Mesdames et Messieurs,

Cette Journée « portes ouvertes » s’inscrit dans le cadre du Programme des 100 jours du Gouvernement. Elle a pour objectif de faire connaître le CAPAL, ce centre de pêche dont l’ambition est de devenir le « marché au poisson », de référence. Sur ce site, tout consommateur pourra s’approvisionner régulièrement en produits halieutiques de toutes sortes, allant du poisson aux crustacés.

Il faut noter que les produits vendus ici sont issus de la pêche légale. Ces produits sont frais, sains grâce aux bonnes pratiques de conservation, notamment l’usage de la glace produite par le Centre. En outre, les balances utilisées par les mareyeuses sont certifiées.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais très respectueusement inviter Son excellence Monsieur le Premier Ministre à couper le ruban ouvrant la journée « porte ouvertes » du CAPAL afin de permettre aux visiteurs de découvrir la richesse halieutique du Gabon, d’acheter les produits de bonne qualité à des couts compétitifs.

 

Je vous remercie !

Publié le : 20 / 12 / 2016