Ministère DE LA FORET, DE LA MER ET DE L’ENVIRONNEMENT

Sceau de Republique Gabonaise

DISCOURS DU MINISTRE NOEL NELSON MESSONE A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZONE

Logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DISCOURS DU MINISTRE NOEL NELSON MESSONE

A

L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZO

 Mesdames, messieurs,

Chers compatriotes,

Le Gabon célèbre ce 16 septembre 2014, la Journée Internationale de la Protection de la Couche d’Ozone, instaurée par la Résolution 49/114 de l’Assemblée Générale de l’ONU. Cette année, le thème sera : ‘‘Protection de la couche d’ozone-la mission continue’’.

Oui la mission doit continuer car les scientifiques nous avertissent que la couche d’ozone restera vulnérable encore pendant les dix prochaines années, au regard de nos modes de vie.

Notre pays fait partie des 197 pays qui ont ratifié la Convention de Vienne pour la Protection de la Couche d’Ozone, le Protocole de Montréal relatif aux Substances Appauvrissant la Couche d’Ozone et les Amendements y relatifs, signés respectivement le 22 mars 1985 et le 16 septembre 1987.

 

La célébration de cette année est un moment propice pour rappeler l’importance et la fragilité de la couche d’ozone.  Ce mince filament gazeux situé dans la stratosphère, qui nous protège des rayons solaires nocifs, tout en contribuant à la protection du climat mondial.

Au fil du temps cette couche a continué à se détériorer sous les effets négatifs des substances qui l’appauvrissent. Notamment les gaz ou les solvants utilisés dans les machines de froid et de réfrigération, la production des mousses, la fabrication des aérosols, la protection contre les incendies.

Mesdames, messieurs, Chers compatriotes,

Nous sommes tous les maillons d’une chaine qui appauvrit la couche d’ozone. Nous devons prendre conscience des conséquences et des dangers de ce phénomène sur la santé humaine et l’environnement :

  • Sur la santé humaine, on note par exemple les cataractes, les cancers de la peau, de la diminution des défenses immunitaires conférées à l’homme ;
  • Sur  l’environnement, on note la réduction de la croissance des végétaux y compris dans l’agriculture, la destruction du phytoplancton, la desquamation des animaux, etc.

 

La célébration de cette année est l’occasion de réaffirmer l’engagement de notre pays à l’application pleine et entière de la convention de Vienne et du Protocole de Montréal. Cet engagement cadre avec la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, de faire de la gestion durable de l’environnement un levier stratégique de développement et de croissance économique de notre pays. C’est là tout le fondement du Gabon Vert.

Mesdames et messieurs,

27 ans après la signature du Protocole de Montréal, notre pays peut aujourd’hui se féliciter de ce que sa mise en œuvre a été un exemple remarquable de mobilisation et de coopération internationale.

C’est ainsi que la production et la consommation mondiales des substances appauvrissant la couche d’ozone été réduites de plus de 90%, et les progrès continuent. Les recherches scientifiques ont permis de trouver des alternatives viables ainsi que des technologies qui permettent de remplacer, de récupérer et détruire lesdites substances.

Toutefois des efforts restent à déployer en matière de gestion, de contrôle et d’élimination. Les progrès ne peuvent être davantage obtenus que si les réglementations sont appliquées et s’il opère une reconversion vers des substances de remplacement.

Chers compatriotes,

Notre pays qui est engagé dans cette lutte, doit poursuivre les efforts en cours pour mieux contrôler les substances appauvrissant la couche d’ozone(SAO).

Nos cadres administratifs et réglementaires doivent être renforcés pour mieux contrôler la vente et l’utilisation de ces substances et lutter contre les marchés illégaux qui pourraient se développer, au regard de l’accroissement des besoins des populations en équipement de froid.

Les professionnels utilisateurs de ces substances  doivent être mieux formés sur les risques et impacts environnementaux.

Le Ministère de l’Environnement dont j’ai la charge va s’atteler  à mettre en place un système de certification pour que les professionnels s’assurent que les Substances Appauvrissant la couche d’Ozone(SAO) sont utilisés dans le respect de l’environnement.

Dans le même temps, le Ministère continuera à sensibiliser les entreprises et les ménages quant à l’utilisation et la gestion des stocks de ces substances et des équipements les contenant.

C’est le lieu d’exhorter les acteurs et les entreprises importatrices de réfrigérants réglementés à se conformer à la réglementation actuellement en vigueur, et à contribuer aux efforts de notre pays pour la protection de la couche d’ozone et de l’environnement. 

Mesdames, messieurs,  Chers compatriotes,

Au nom du gouvernement, je voudrais saluer l’action en faveur du renforcement des capacités de notre pays menée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), le Fond Multilatéral, et à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement et l’Industrie (ONUDI).

Cette  action s’est traduite par l’appui du Bureau National Ozone, à la formation de techniciens frigoristes et d’agents de Douanes pour le contrôle à nos frontières, au renforcement de la réglementation sur l’octroi des quotas d’importation et des licences d’utilisation et surtout, à la dotation en équipement appropriés.

Dans le sens de la voix tracée par le Chef de l’Etat, notre pays poursuivra cette collaboration internationale en vue d’honorer nos engagements au Protocole de Montréal.

L’abandon progressif et l’utilisation réglementée des Substances Appauvrissant la couche d’Ozone(SAO) vont contribuer à protéger la couche d’ozone pour les générations actuelles et futures; à faire face aux changements climatiques et à protéger la santé humaine.

Je vous invite à méditer profondément sur le thème choisi cette année, en ce vingt-septième  anniversaire de la célébration de journée Internationale de la Préservation de la couche d’ozone, je cite : « protection de la couche d’ozone, la mission continue »

Mesdames, messieurs,  Chers compatriotes,

Notre volonté doit s’appuyer sur une prise de conscience et une mobilisation de tous pour continuer la mission, tel que le thème de cette année nous y invite. Car des succès de notre lutte, dépendra le maintien de conditions favorables à la vie sur notre planète terre.

Je vous remercie.

 

 

Modifié : 18 / 09 / 2014